Revue de presse

Une formation en ligne pour apprendre la symptothermie !

Annonce du lancement de la formation sur Radio médecine douce à partir de la minute 31'30

Annonce du lancement de la formation symptothermie.pro sur Radio médecine douce, avec Pryska Ducoeurjoly.

La conseillère et journaliste évoquent les enjeux de la symptothermie et les outils de formation.

Voir le PODCAST de l’émission
à partir de la minute 31’30
https://radiomedecinedouce.com/broadcast/42525-Plus-proches-du-cycle-f%C3%A9minin-contraception-symptothermie-sexualit%C3%A9



Miss Blume nous relate sa découverte de la symptothermie avec beaucoup d’enthousiasme ! « Pour passer à la pratique, c’est très simple, vous pouvez commencer aujourd’hui même, la seule chose à faire pour commencer, c’est télécharger l’app, de prendre sa température et noter son élixir ! Vous pourrez toujours approfondir avec l’expérience. » Allez hop !



Lorsqu’on fait le choix de se diriger vers un mode de vie plus naturel, et que l’on est une femme, à un moment, une question commence surgit : Celle de la contraception. Est ce que si je vise une vie sans produit chimique, je suis condamnée à renoncer à la contraception ? Est ce qu’ il existe des solutions réelles et scientifiques qui permettent de se passer de la pilule ? J’ai trouvé ma réponse, et je la teste depuis bientôt quelques mois. C’est la symptothermie.


La permaculture du cycle féminin

« La symptothermie, c’est très comparable à la permaculture, mouvement très en vogue aujourd’hui. La femme ne va pas « contre » sa nature, elle l’écoute, elle apprend à la connaître, elle s’y adapte, elle la préserve aussi. La gestion durable de son écosystème féminin nécessite l’observation d’au moins deux signes corporels de fertilité : la température le matin au réveil et la glaire cervicale, les plus importants.
La femme peut alors savoir quand elle se trouve en période pré-ovulatoire, potentiellement fertile (le printemps). Elle peut ensuite décrire avec précision le basculement en période post-ovulatoire, avec la progestérone qui fait grimper la température (l’été). Elle arrive aussi à reconnaître l’automne, la fameuse période prémenstruelle, puis revient l’hiver menstruel qui lui demandera de se reposer (ce que la société productiviste ne permet pas toujours). Ainsi, en fonction de l’objectif choisi, le couple sait quand il peut planter (ou pas!) la petite graine… »



Sur le site Prévention Santé

« En tant que journaliste d’investigation, habituée à discerner l’info de l’intox, j’ai tout de suite compris que c’était là face à une info de haute priorité. Ce fut comme une révélation, à la fois pour la professionnelle et pour la femme. La symptothermie est bien plus qu’une contraception ou conception naturelle. Il est question d’éducation, de responsabilisation et d’émancipation ».

Pryska Ducoeurjoly, interviewée par Prevention Santé


L’histoire de l’appli sympto vue par Cycle Naturel


Beauté Pure dit oui à la symptothermie !


Parole d’utilisatrices convaincues !

powerfulliving

 

Quand je dis que je ne prends aucun contraceptif, je fais bondir quelques filles autour de moi. Les réactions habituelles sont : « Quoi? Mais tu fais comment ? Ça va t’es célibataire alors ? T’as pas peur de tomber enceinte ? Mais pourquoi tu te fais chier ? » Et oui, j’ai en effet décidé de « me compliquer la vie » suite aux polémiques naissantes sur la pilule, ses effets néfastes sur notre organisme et l’environnement ! Dans mon évolution personnelle, j’avais envie et besoin d’un retour à la simplicité et au naturel.


Les commentaires sont fermés.